Actualité Forum Liens  
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Le site
Découvrir Braine
La Commune
Au jour le jour
Liens utiles

Bookmark and Share
Sport : Dossier Piscine: du Neptune au Paradis
Posté par Vaba le 15/11/2012 12:10:00 (4311 lectures)
Sport

Le 16 février 2007:
Dès ce lundi, la piscine provinciale du Neptune sera fermée. Au moins jusqu'au mois de juin.

Ouverte en 1976, l'infrastructure a mal vieilli. Dégradations, corrosion et filtration du béton, telles sont les conclusions des rapports du bureau d'études et des services provinciaux. Et un PV de la police de l'environnement souligne l'urgence de travaux de rejointoiement des carrelages.

--------------------

En mars 2007, Ivan Jemelka, le président du BNC (Braine Nautic Club) remet au député provincial Pierre Boucher une pétition riche de 8.000 signatures réclamant la réouverture rapide du Neptune.

Un leitmotiv : où iront les écoliers brainois et des environs (Lasne, La Hulpe, Tubize et Waterloo), représentant 120.000 des 150.000 entrées annuelles ? Les piscines des environs sont saturées et plus chères...

Pour Pierre Boucher:
Si, selon l'avis de l'expert qui sera désigné pour étudier la stabilité et la sécurité de l'infrastructure, des travaux de rejointoiement des carrelages suffisent, la piscine pourrait rouvrir ses portes dans quelques mois. Si des travaux bien plus importants doivent être réalisés en vue du renouvellement du permis d'exploiter expirant en 2008, la Province prendra ses responsabilités financières. Mais pas seule : la Région, la Communauté française et la commune (et des communes voisines) devraient participer au financement.

Pour l'échevine Mme Versmissen:
« Nous avons demandé à la Province de mettre du personnel à la disposition de la population scolaire vers le hall. Et d'intervenir dans le coût du transport, a expliqué l'échevine brainoise des sports et de l'enseignement, Chantal Versmissen. Une réunion sera organisée prochainement avec les responsables des écoles. »

--------------------------------

En avril 2007:
La vingt-sixième édition des Jeux nationaux réservés aux handicapés mentaux se déroulera du 16 au 19 mai à Nivelles et à Braine-l'Alleud.

Une épreuve a disparu du programme : le triathlon devait être organisé à Braine-l'Alleud.

Mais la fermeture de la piscine Neptune a contraint les organisateurs à renoncer à cette épreuve. La piscine ne devrait rouvrir qu'en juin. Enfin, en matière de mobilité, des navettes seront mises à la disposition du public pour passer d'un site à l'autre.

--------------------------------
Mai 2007

Les trois clubs utilisateurs montrent la Province du doigt.

Le Comité Neptune, qui réunit les trois clubs utilisateurs de la piscine éponyme, a taxé, samedi matin au cours d'une conférence de presse, la province de « lenteur extrême » et de « mauvaise volonté » depuis la fermeture du bassin de natation, le 18 février.

L'autorité provinciale réagit par son député permanent en charge des travaux Alain Trussart (Écolo).Les nageurs de compétition du BNC (Braine Nautic Club) ont trouvé un toit à la piscine de Waterloo mais cette solution ne serait « pas tenable plus que quelques mois », estime Vincent Bingen, le secrétaire du BNC. La section de natation synchronisée s'entraîne à la piscine du collège Cardinal Mercier.

Mais les coûts sont plus élevés. Le gala du 30 juin devra sans doute être annulé. Pour les groupes de psychomotricité et l'école de natation, il n'y a plus de cours. Cela représente plus de 300 enfants. Selon leurs responsables, la date ultime de survie des clubs serait le 1 er septembre 2007.

« J'entends bien, réagit le député provincial Alain Trussart (Écolo), en charge des travaux. Je me bats pour que le timing soit le plus serré possible mais je suis tenu par des délais légaux".

Pourquoi avoir fermé la piscine en urgence en février 2007 alors que le 17 septembre 2002, le directeur faisant fonction de la piscine Christian Semoulin annonçait « d'importants travaux de rénovation » à partir du 21 décembre suivant ?M. Trussart a rejoint le collège provincial à l'issue des élections du 8 octobre 2006. Le MR et le PS s'y partageaient le pouvoir auparavant. Et l'Écolo d'ajouter : « Je ne comprends pas pourquoi ces travaux n'ont pas été effectués alors. »

Autre question des utilisateurs : pourquoi avoir fermé la piscine pour des raisons de sécurité (état du plafond, stabilité de la cuve, état des joints) mais pas la cafétéria alors que celle-ci fait partie du bâtiment ? «

Si elle présentait un danger quelconque, elle serait aussi fermée », répond Alain Trussart.Le service provincial des travaux a établi un cahier des charges de 40 pages. « On tient compte du fait que le permis d'exploitation vient à échéance en 2008, réagit le député. On veut des travaux durables, pour 15 ou 20 ans, et pas des rustines. »

La province a aussi mandaté un contre-expert. Il est probable que son rapport ne soit pas disponible avant la fin du mois d'août.

Selon les calculs du Comité Neptune, la piscine ne pourra pas être rouverte avant le 1 er septembre 2008.Pour M. Trussart, c'est être très optimiste. Le BNC propose de travailler en deux phases. La première pourrait être réalisée avant la fin du mois de... juin. Les travaux plus importants seraient effectués en 2008. « Cela ne me semble pas réaliste », estime M. Trussart.

Un million d'euros par an !Le coût d'exploitation de la piscine serait de 1 million d'euros par an. Dix-sept personnes y sont affectées alors que selon le BNC, 8 ou 9 suffiraient. Le BNC a pris contact avec des clubs qui exploitent eux-mêmes une piscine comparable. Le coût est moitié moindre. M. Trussart : « Comme nouveau député et Écolo, c'est no comment. »

À la suggestion de BNC de réfléchir à une autre gestion de la piscine, le député se dit ouvert. M. Trussart invite aussi la commune à se mouiller.
Enfin, BNC invite le MR, au pouvoir provincial avec Écolo, à ne pas oublier les 8.000 signatures recueillies dans le cadre d'une pétition. Car le MR rêve de passer le cap des 100.000 voix aux élections législatives du 10 juin. Au scrutin du 18 mai 2003, il en avait obtenu 92.873.

--------------------------------
Mai 2007

Alain Trussart a confirmé ce week-end les délais calculés par les protestataires.

Le dossier de la fermeture du Neptune, un problème politique ? "Rien à voir !, répond le député provincial Emmanuel Hendrickx. Je ne veux pas intervenir dans ces querelles de bas étage. Mais si l’ancienne députation permanente avait fait ce qu’elle devait, nous n’en serions pas à ce stade-ci." Quant aux délais et aux questions sur le chantier à venir, Emmanuel Hendrickx botte en touche : "Je suis chargé de la gestion de la piscine. Les travaux, ce sont les compétences de mon collègue Alain Trussart."

Ce dernier nous a confirmé qu’il venait d’être chargé du dossier, et qu’aucun expert n’avait encore désigné. Mais c’est pour mercredi : deux noms seront soumis au collège provincial, qui tranchera. "Cela a mis effectivement un certain temps mais nous n’avions pas reçu de réponse à notre premier appel d’offre", explique le député provincial Ecolo.

Il confirme aussi que le cahier des charges va au-delà des réparations urgentes mais il assure que certains éléments, dans le dossier soumis au collège provincial, plaidaient pour une fermeture immédiate.

"Qu’on ne laisse pas croire que nous l’avons fermée de gaîté de coeur, précise Alain Trussart. Mais maintenant que c’est fait, tant qu’à faire des travaux, autant les faire bien. Nous ne voulons pas des aménagements de façade ou des rustines : il faut relancer la piscine pour quinze ans."

Envolé, donc, l’espoir d’une réouverture rapide en privilégiant de petites réparations s’il s’avère qu’il n’y a aucun problème grave ? Il semble que oui. Parce que si Alain Trussart explique qu’il n’est pas contre le fait de travailler par phase, il répète que la piscine a près de 30 ans, et que le chantier doit la pérenniser. Dans ce cas-là, les 18 mois de fermeture que craignent les utilisateurs ne sont pas exagérés.

"Vu les contraintes de fonctionnement des services publics - que je découvre -, je crains que leurs calculs ne soient pas tout à fait incorrects, répond Alain Trussart. Des compensations pour les clubs ? Personnellement, je ne suis pas contre. Mais aucun dossier allant dans ce sens n’est encore passé sur la table du collège provincial."

--------------------------------
fin mai 2007

Neptune: état des lieux pour le 8 octobre
La piscine Le Neptune est-elle pourrie? Réponse le 8 octobre. La Province a lancé la procédure d'expertise. En attendant, la piscine reste fermée.

Speedy Gonzalez n'était pas un poisson. Le dossier du Neptune n'avance pas à la vitesse de la souris supersonique, héroïne de dessin animé. Non. Cela tiendrait plutôt de l'escargot. Le gastéropode avance malgré tout. Cessons là les métaphores : le dossier du Neptune avance.

La Province vient de mandater un expert pour juger de l'état de la piscine brainoise. Ce dernier devra rendre son rapport pour le 8 octobre. C'est alors que l'on découvrira l'étendue des travaux nécessaires pour remettre le Neptune en état de marche.

La piscine provinciale de Braine-l'Alleud est maintenant fermée depuis la mi-février. Raisons de sécurité, avait décrété l'autorité provinciale. Des travaux de rejointoiement étaient nécessaires. Mais d'autres rapports laissaient entendre que des interventions supplémentaires allaient être nécessaires pour obtenir un nouveau permis d'exploiter en 2008. Dès lors, le député provincial en charge de la piscine, Emmanuel Hendrickx (MR), voulait prendre toutes les précautions et demander une expertise complète.

Cela prendra un certain temps : les résultats de l'étude ne sont pas attendus avant le 8 octobre. D'ici là, les bassins brainois resteront donc vides. Avec les problèmes que cela crée pour les écoles et les clubs de natation locaux.

Yvan Jemelka, du Braine Nautic Club, souligne que «les défenseurs de la piscine ont toujours voulu scinder le dossier. Nous voulions une expertise pour savoir s'il existe un réel danger pour les nageurs et connaître le coût d'un rejointoiement. Une seconde pour le reste du cahier des charges.»

Il ajoute : «Je serai surpris de voir le montant fixé par l'expert avec tout ce que la Province a mis dans le cahier des charges. Pourtant, on sait que 70000 € sont bloqués à la Province pour le rejointoiement. Il n'y a pas de volonté politique à rouvrir Le Neptune rapidement.»


Les échevins déguisés en petits baigneurs

À la commune, on commence aussi à trouver le temps long. Le Collège a profité d'une réunion à la Province pour le faire savoir. Les échevins brainois ont décidé d'user d'humour et de déguisements. Chantal Versmissen, Véronique Denis, Marie-Anne Hatert, Olivier Chamart, Willy Dutry et Aurélie Naud avaient revêtu les accessoires du parfait petit baigneur : maillots, masques, tubas, palmes...

Un rien rassuré sur la volonté de la Province, l'échevine des Sports Chantal Vermissen n'en demeure pas moins désolée : «La piscine sera toujours vide pour la prochaine rentrée scolaire. C'est catastrophique.»

--------------------------------

Octobre 2008

On peut lire dans la presse écrite de ce jour que la Commune ambitionne bien de créer sur le site du Paradis (site entre la rue des Saussois et la route de Piraumont) un centre aquatique ambitieux.
La commune investirait 5 des 17 millions d'euros nécessaires. Ce nouveau bassin serait situé à 500m de la nouvelle Halte RER Braine l'Alliance et à 5 minutes en bicyclette depuis le centre.

Sur le site sont notamment prévus:

* une piscine olympique longue de 51 m et de 2 m de profondeur (équipée d'un pont mobile qui permet de faire deux bassins de 25 m et un bassin de 33 m pour le water-polo) avec aussi un fond mobile partiel permettant de réduire la profondeur par exemple (sur 17 m) et d'un système permettant l'accès des personnes à mobilité réduite,
* un bassin polyvalent comprenant une fosse de plongée, d'une rivière rapide, de deux toboggans,
* une lagune d'eau chaude,
* un hammam,
*un sauna,
* des jacuzzis,
*des vestiaires
*à l'étage une salle de fitness, une cafétéria et des gradins de 600 places pour les compétitions.

La province par l'intermédiaire de Mr Pierre Boucher (MR) assure le soutien du projet pour une partie des frais de fonctionnement mais à certaines conditions.

Source: www.lesoir.be édition en ligne.

--------------------------------

Novembre 2008

Le quotidien Vers-l'Avenir nous informe dans son édition papier du jour que la la Province (par le biais du député provincial Emmanuel Hendrickx - MR) se refuse à participer au projet du "Paradis aquatique" tel que présenté récemment par la commune.

Nous vous renvoyons vers votre quotidien pour plus de détails mais il faut savoir que la Province ne ferme pas la porte d'une participation, si le nouveau dossier/projet que la commune présentera soit axé sur les nageurs, en particulier les groupes scolaires et les groupes sportifs

et

On l'apprend sur le site Zoomrégion...

le ministre Michel Daerden (PS) a fait part de son intérêt pour le projet de piscine des communes de Tubize, Ittre, Rebecq et Braine-le-Château. Elles se regroupent donc en intercommunale pour financer la construction d’une piscine juste à côté du vélodrome de Rebecq.

Le ministre s’est dit séduit par cette idée d’intercommunalité. Une bonne chose en vue d’un éventuel financement de la Région wallonne qui a prévu une enveloppe de €75 millions pour ce genre de projet en 2008-2009.

Par contre, le projet de Braine-l’Alleud (17 millions) suscite quant à lui moins d’enthousiasme. Le ministre préfère adopter la prudence face à un dossier qui ressemble de plus en plus à un règlement de compte politique entre le bourgmestre Vincent Scourneau (MR) et son prédécesseur Emmanuel Hendrickx , MR lui aussi, devenu député provincial en charge de ce dossier.

--------------------------------

Décembre 2008

Plusieurs articles dans la presse écrite de ce matin (la Dernière Heure – la Libre Belgique) évoquent la fin du Neptune à Braine-l’Alleud.
En effet, dans le cadre du budget 2009 qui a été voté ce jeudi par la Majorité provinciale MR-Ecolo, on ne trouve absolument rien qui se rapporte à une piscine sur Braine-l’Alleud.

La province a donc bel et bien décidé pour 2009 de ne pas soutenir le projet proposé par Braine-l’Alleud.

Mr.Pierre Boucher président du Collège Provincial a toutefois précisé « que la Province ne laisserait pas tomber Braine-l’Alleud ! »

Serait-ce la fin du dossier "Neptune"?

--------------------------------

Mars 2009:

Nous l'avons appris hier au Conseil communal et l'information est relayée dans la presse écrite du jour (source : Dernière Heure), la commune a laissé tombé ses ambitions de bassin olympique et a réorienté son projet vers un bassin de 25 mètres.

Des tractations avec la province et la Région seraient en cours et les édiles brainois ne laissent pas tomber le dossier, ils tentent toujours de décrocher des subsides.

La dernière Heure nous apprends que seule la taille du bassin changerait, le reste des activités annoncées (toboggans, fitness, etc...) resterait de mise.
Attention si l'optimisme semble de mise au niveau du Conseil communal qui a approuvé le projet à l'unanimité, il faut toutefois rappeller que la Province ne s'est toutefois pas engagée sur une somme précise pour ce qui est de sa participation. Cet acteur étant incontournable dans ce dossier, il faudra donc attendre sa décision finale dans ce dossier.

--------------------------------

Avril 2009

début avril:
La Commune a présenté son nouveau projet de piscine à la Province aujourd'hui. Elle a déjà fait les demandes de subsides à la Région et espère avoir des subsides de la part de la Province.

Pour rappel, le projet de piscine est passé de 50 à 25 mètres de longueur, et le coût est passé de 15,5 millions à 10,2 millions (sans l'achat du terrain et les aménagements extérieurs).

Pour ce qui est de la plaine de jeux du Neptune, la Province souhaiterait que la Commune s'en charge désormais.

Dans l'édition papier de ce vendredi 24 avril, on peut lire qu'à la suite d'une réunion Intercabinet qui s'est tenu entre les Ministres Michel Dardenne et André Antoine et selon Mr André Flahaut, une décision favorable au projet de piscine sur le site du paradis (la dernière version d'un bassin de 25m) aurait été prise, parmi d'autres projets.

La Province avait marqué un accord de principe, la Région semble donc aussi se mouiller !

La confirmation par le Ministre des Sports sera on l'imagine attendue à Braine-l'Alleud

--------------------------------

24 avril:
Un oui à la Région wallonne pour le projet de Piscine du Paradis!

Dans l'édition papier de ce vendredi 24 avril, on peut lire qu'à la suite d'une réunion Intercabinet qui s'est tenu entre les Ministres Michel Dardenne et André Antoine et selon Mr André Flahaut, une décision favorable au projet de piscine sur le site du paradis (la dernière version d'un bassin de 25m) aurait été prise, parmi d'autres projets.

La Province avait marqué un accord de principe, la Région semble donc aussi se mouiller !

La confirmation par le Ministre des Sports sera on l'imagine attendue à Braine-l'Alleud
--------------------------------

Novembre 2009:

À la moitié de la législature provinciale, la majorité MR-Écolo a souhaité identifier cinq priorités et leur consacrer des moyens supplémentaires. C’est notamment le cas de la culture et du sport, qui se voient dotés de 15 millions d’euros, dont 250.000 € qui iront aux frais d’exploitation de quatre nouvelles piscines. “Il y a évidemment celle de Braine-l’Alleud” , note Pierre Boucher. “Il en faudrait une à Jodoigne, une à l’Ouest et une au centre, mais l’initiative doit venir des communes.”

--------------------------------

janvier 2010:

la commune a reçu une promesse de subsides de 3 millions de la Province du Brabant wallon.

La Région avait quant à elle déjà promis deux millions et demi. Le cout total étant estimé à 12 millions.

Pour l’instant, la commune est en phase d’acquisition des terrains agricoles, situés en bas de la rue de Piraumont. La Commune espère la pose de la 1re pierre encore en 2010.

Une piscine couplée à une patinoire?
Le bourgmestre souhaiterait également construire une patinoire à côté de la future piscine. Cette patinoire serait financée par un partenariat public/privé. (ce qui permettrait de n'avoir qu'un parking, une cafétaria,...)

Infos: RTBF

--------------------------------

juin 2010

André Antoine a également confirmé, à la demande de l’Administration communale, la prolongation de l’accord de principe pour la construction d’un centre aquatique. Le nouveau projet de piscine, devrait s’inscrire dans un « pôle de détente aquatique » plus large et dédié aux familles et inscrit dans l’aménagement du Plan d’eau du Paradis. La piscine aura 25 mètres de longueur et le centre disposera également d’un espace ludique pour les enfants.

--------------------------------

Octobre 2010:

La piscine sera rasée pour faire de la place à du logement modéré. C'est la Régie foncière qui gérera ce dossier.

La Commune et la Province sont d'accord sur le futur du terrain qui l'abrite : du logement modéré devrait y être bâti d'ici trois ou quatre ans. C'est la Régie provinciale foncière autonome qui portera le projet.

Le terrain et la piscine sont la propriété de la Province qui doit trouver la meilleure manière pour transférer la propriété de la Province à la Régie foncière sans y perdre trop d'argent en droits d'enregistrements.

(l'objectif de cette régie est de tenter d'influer sur le prix de l'immobilier, le forcer à la baisse en mettant en vente ou en location des logements en dessous du prix du marché.)

Le projet est déjà bien avancé. La Province doit définir la part de logement acquisitif et locatif. Il y aura davantage de maisons que d'appartements.
Cela dans un délais de trois, quatre ans.


Pour rappel, la Province investira 4 millions dans le nouveau projet de piscine au Paradis pour un budget global de 10 millions.

--------------------------------
juillet 2011

La commune est en phase d'acquisition des terrains nécessaires au projet du Paradis. De tous les terrains, sauf..... un! Un terrain de 6ha où sera construit le bassin.

Le propriétaire demandant des compensations que le Collège (communal) n'est pas prêt à lui consentir.

La Commune est donc allé devant le juge de paix qui a débouté celle-ci et lui fait également payer le taux d’indemnité de procédure maximal de 11 000 €.

La commune s'appuyait sur un arrêté signé par le ministre André Antoine en 2009. Mais pour le juge de paix, l’arrêté pris par le ministre ne contient aucune des justifications des emprises à exproprier, et ne justifie pas le caractère indispensable de la prise de possession immédiate des emprises.

Une autre possibilité pour la commune serait l'approbation d’un PCA (plan communal d'aménagement) pour l’ensemble de la zone du Paradis mais cela dépend du ministre de l’aménagement du territoire. Qui a le dossier depuis 2004.

Vincent Scourneau s’explique mal qu’un intérêt privé passe avant la défense de l’intérêt collectif. "L’endroit choisi est en outre idéal. On est près de l’arrêt RER Braine-Alliance, du ring, de la route de Piraumont, d’Imagibraine, que sais-je encore. Non, vraiment, je ne comprends pas… »

Source: LE SOIR - Vers l'avenir et la DH
Lire l'article du quotidien LE SOIR en cliquant ICI


--------------------------------

2012 (janvier) : marché conclu pour le Neptune. Voir l'article de Vers l'Avenir du vendredi 27 janvier 2012
--------------------------------

En novembre 2012, la commune annonce les prochaines étapes et les détails du nouveau centre aquatique

Open in new window

Lire l'article sur le site de la Commune

--------------------------------
30 septembre 2013

L'opposition met le point "Piscine" à l'ordre du jour du conseil communal.

texte issu du site ECOLO:
"Les Conseillers communaux « Intérêts Brainois » et « ECOLO » demandaient que le Collège informe le Conseil quant au choix du soumissionnaire retenu ou, à défaut, quant aux raisons pour lesquelles ce choix n’a pas encore été opéré.
Dans cette hypothèse, ils lui demandent de préciser quand il y sera procédé.
Le Bourgmestre a reconnu les difficultés liées à ce dossier ; il a évoqué « des pistes alternatives très intéressantes pour le financement » et s’est engagé à donner une réponse dans les deux mois, ajoutant que les subventions promises ne seraient pas remises en cause. "
--------------------------------

2014 (janvier) : à Braine-l’Alleud, tout le monde connaît, ou connaissait, la piscine du Neptune. Habituel lieu de rencontres des étudiants, il est désormais à l’abandon. Pire même, certains y viennent pour boire un coup et l’état du vestige reste inquiétant… Voir l'article de La Capitale.be du mardi 14 janvier 2014 et le reportage de TV Com du vendredi 17 janvier 2014.

--------------------------------

2014 (mars) : une «coque grillagée» pour protéger le Neptune. Voir l'article de La Capitale.be du mardi 25 mars 2014




Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -


Autres articles
23/02/2015 20:41:55 - La Ville fera rafraîchir Saint-Étienne
23/02/2015 20:34:50 - Piscine et zone bleue de retour au conseil communal
23/02/2015 20:34:03 - Vie et mort d’une maison brainoise
23/02/2015 20:31:56 - Future piscine Braine-l'Alleud: le projet ambitieux revu à la baisse
20/02/2015 17:35:47 - Motion d’Ecolo sur le Paradis au CC du 23 février 2015
20/02/2015 17:35:01 - motion relative au projet de Partenariat Transatlantique sur le Commerce et l'Investissement entre l'Union européenne et les Etats-Unis (T.T.I.P.)
20/02/2015 17:34:22 - ils ont fabriqué leur propre bière
19/02/2015 17:40:00 - Zone bleue suite et pas fin
18/02/2015 20:00:00 - Handicap International: de fausses collectes se multiplient en Brabant wallon
18/02/2015 17:40:00 - carnaval des enfants
18/02/2015 14:30:00 - Balade pédestre Abbaye de Villers - Butte du Lion de Waterloo | Pays de Villers
17/02/2015 17:40:00 - 12ièmes Crêtes Brainoises !
17/02/2015 11:00:00 - Jeunes, brabançons et… socialistes
17/02/2015 11:00:00 - la 5e «Chien Valentin» a attiré plus de 300 personnes
16/02/2015 21:30:00 - TV com a besoin de vous!



Signets Sociaux

                   

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation


Mis en place par Arco Web